Manger plus de légumes frais, faire des économies au supermarché, occuper son temps libre… Il y a tout un tas de bonnes raisons qui nous mènent à vouloir cultiver son potager.

Pour autant, pas question de se lancer à l’aveugle.

Voici quelques conseils pour avoir le plus beau.

 

Choisir le bon emplacement
Pour vous assurer une bonne récolte, il est indispensable de trouver l’orientation idéale.

Vos fruits et légumes vont en effet avoir besoin de soleil.

Choisissez donc un coin de votre jardin idéalement plein sud.

Pensez également à placer votre potager non loin d’un point d’eau  pour vous éviter trop de déplacements

 

La bonne taille
N’ayez pas les yeux plus gros que le ventre. Vous aurez tout le temps d’agrandir votre potager année après année.

Un potager en commun…pour tout le monde.

De plus en plus de potagers communs s’installent au beau milieu des résidences.

En effet tous les espaces verts peuvent être transformés et deviennent des lieux d’échanges et de rencontres pour les co-habitants.

 

Préparez le terrain
Pour avoir une terre la plus fertile qui soit, plusieurs étapes de préparation sont à respecter :

Retirer toutes les branches mortes, mauvaises herbes et cailloux.

Retourner la terre à l’aide d’une bêche, labourer la terre sur 30 cm suffit largement.

Ameublir pour favoriser la bonne pénétration de l’eau et de l’air dans la terre. Il suffit avec la bêche de retourner la terre pour que le fond du labour se retrouve en surface.

Faire le plan de votre futur potager
Certaines espèces cohabitent bien ensemble et d’autres pas du tout. Il est donc important de

faire un plan de votre potager avant même de vous lancer.

Voici quelques exemples d’espèces qui « s’entendent » :

La tomate et le chou : Pour les mouches et les papillons du chou

Le poireau et la carotte : Pour les mouches des carottes et la teigne du poireau.

La menthe et le chou ou la tomate : Pour les piérides du chou (chenilles).

Au contraire, voici quelques associations à éviter :

Le fenouil ralentit la croissance de la carotte

L’ail et l’oignon perturbent la croissance des légumineuses

Commencez par des espèces faciles

  Si vous débutez, choisissez plutôt de planter et non de semer. Les résultats seront plus rapides et plus motivants.

Optez également pour des espèces dites “faciles à cultiver”, comme les tomates, les pommes de terre, les haricots ou la salade.

N’oubliez pas d’inclure quelques plantes aromatiques comme du thym, de la menthe ou du persil. En effet, plus il y a de la diversité dans un potager, en meilleure santé il sera.

 

Jardins des iles

Créer son potager et le Partager…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *